F – Art et littérature

Bernard Jacquier

De 20h30 à 22h00

Les vendredis 15 et 29 novembre 2019

Dante aux XXe et XXIe siècles

 « Vers toi, poète de grand nom, on entendra encore monter, en l’An Deux Mille, cette rumeur des hommes de langage pour qui déjà tu dissipais les dernières affres et ténèbres héritées de l’An Mille. » (Saint-John Perse, Pour Dante, 1965)

Bien qu’elle appartienne, par sa chronologie et par ses sources d’inspiration, au Moyen Age qui peut nous sembler si étranger, l’œuvre de Dante, père fondateur de la langue et de la littérature italiennes, irrigue la pensée et l’inspiration des artistes et des écrivains jusqu’à nos jours. Nous évoquerons cette année la période contemporaine, de Marcel Proust à Laurent Gaudé, des préraphaélites à Salvador Dali.

B – Littérature et mentalités

Marie Palewska et Anne-Sophie Remy

De 20h30 à 22h00

Les vendredis 18 octobre, 22 novembre et 13 décembre 2019, 10 et 24 janvier, 7 février, et 6 mars 2020

Utopies

A une époque où nos systèmes d’organisation politique, sociale et économique montrent leurs limites et où de nouveaux modèles sont peut-être à construire, il nous paraît intéressant de nous pencher sur le genre littéraire de l’utopie et sur ses avatars. Quelle fut la société idéale envisagée par les écrivains depuis le XVIe siècle ? Comment s’articulent espoir en un avenir meilleur et anticipations de cauchemar ? Dans un premier temps, nous vous proposons un petit parcours chronologique, autour de grandes figures et de grands textes du genre de l’utopie, de la Renaissance à l’aube du XXe siècle. Puis nous mettrons l’accent sur trois dystopies majeures des XXe et XXIe siècles, à forte résonance philosophique et existentielle, cristallisation de nos angoisses du futur. Quelle crédibilité leur accorder ? Que signifient ces projections anticipatrices pessimistes ?  

1. La naissance d’un genre littéraire ; Utopia de Thomas More : 18 octobre

2. De Thélème à l’Eldorado, utopies littéraires du XVIe au XVIIIe siècle : 22 novembre

3. Les idées de Charles Fourier ; Travail de Zola : 13 décembre

4. Science et utopie (Jules Verne et Cie) : 10 janvier

5. Aldous Huxley et Le Meilleur des mondes ; Retour au meilleur des mondes : 24 janvier 2020

6. Le monde de demain, selon Enki Bilal : 7 février

7. Boualem Sansal et la dystopie contemporaine : 6 mars

Les quatre premières séances seront assurées par Marie Palewska, les trois suivantes par Anne-Sophie Remy.

A – Littérature et cinéma

Bernard Jacquier, avec la participation de Laurence Labroca

De 20h30 à 22h00

Les vendredis 13 et 27 mars, le mercredi 6 mai, les vendredis 15 et 29 mai, et 12 juin 2020

Pasolini, poète des mots et de l’image

Ecrivain et cinéaste provocateur, figure incontournable du second vingtième siècle italien, Pier Paolo Pasolini est avant tout un poète, c’est-à-dire un créateur. Il a créé sa vie, créé son écriture poétique, romanesque, théâtrale et polémique, créé enfin une œuvre cinématographique qui ne saurait laisser indifférent.

Les cinq conférences de ce cycle vous proposent, au-delà du caractère sulfureux de l’homme et des conditions mystérieuses de son assassinat en 1975, de parcourir l’œuvre variée et féconde d’un artiste qui assumait ses contradictions et sut se montrer visionnaire.

Laurence Labroca présentera la Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach, que Pasolini utilise dans son cinéma.

1. Une vie violente. Une œuvre forte : 13 mars

2. Premiers romans, premiers films (Accatone, Mamma Roma) : 27 mars

3. La Passion selon saint Matthieu de Bach : 6 mai

4. L’adaptation de grands textes (1) : 15 mai  

5. L’adaptation de grands textes (2) : 29 mai 

L’Evangile selon saint Matthieu. La Trilogie du mythe. La Trilogie de la vie. Salò

6. Les fables poétiques (La Ricotta, Porcile, Théorème…) : 12 juin