C – Lectures latines

Bernard Jacquier

De 20h30 à 22h00

Les lundis 9 et 23 mars, 27 avril, 4 et 25 mai, et 8 juin 2020

Tommaso Campanella, La Cité du soleil

Moine dominicain d’origine calabraise, Tommaso Campanella (1568-1639) est une figure intellectuelle importante de la fin de la Renaissance. Soutien de Galilée, lui-même hôte prolongé des prisons du Saint-Office, il est notamment connu pour un texte relevant du genre de l’utopie : La Cité du soleil. Cité lumineuse imaginée dans de sombres geôles, cité fortifiée de murailles aussi épaisses qu’une prison, l’utopie de Campanella porte en elle ses contradictions. Derrière le bel ordonnancement fondé sur la raison et les lois de l’astronomie, derrière l’abolition de la propriété privée qui a séduit les communistes du XXe siècle, derrière l’idéal d’égalité (« Ni serviteur, ni maître ») censé satisfaire les désirs de tous, se profilent les ferments d’un monde totalitaire et angoissant.

Nous traduirons des extraits écrits en latin ou lirons des traductions. Ce cycle apporte un complément à celui consacré à l’utopie, mais il peut aussi être suivi indépendamment.